Wednesday, December 16, 2009

Chapitre 1: Ma philosophie de la mode


Je crois bien qu'il est temps de consacrer un post en entier à ma philosophie de la mode.
Beaucoup de mes amis m'ont demandé ce dernier temps quelle relation pourrait-il
y avoir entre la mode et la philosophie, car ceux-ci pourrait facilement paraître
comme des univers contradictoires. Je fais des études en philosophie depuis un peu trop
longtemps maintenant, et vous savez tous à quel point c'est facile (si ce n'est pas inéluctable)
de commencer à appliquer toutes ces nouvelles connaissances à notre vie et à nos
expériences quotidiennes. Ma relation à la mode est aussi primaire que ma relation à la Philosophie.
Depuis que je peux m'en souvenir, j'ai été hanté par les questions fondamentales de la philosophie:
Y-a-t-il un commencement au monde ou a-t-il toujours déjà été là?
Qu'est-ce que le néant? Qu'arrive-t-il après qu'on meurt? J'ai découvert à une assez jeune âge
que nous, en tant qu'être humains (adultes inclus) n'étions capable de répondre à ces
questionnements. La religion faisait de son mieux, mais échouait certainement.
Aussi décue que je pouvais être face à l'impossibilité de répondre à ces questions,
il y avait cependant quelques unes qui pouvaient en quelque sorte trouver une réponse.
Le Bien et le Mal, Le correct et l'incorrect, la philosophie morale. J'ai recu de mes
parents une éducation très classique et fondamentale concernant les valeurs universelles:
modestie, courage, sacrifice, générosité, amour et compassion. Mon père
répétait souvent que l'élégance, dans sa signification première, voulait dire "bien savoir choisir".
Alors, je suppose que c'est à ce moment que la mode nous vient à l'esprit. Mon père a
toujours considéré ma mère comme une femme élégante, parce qu'elle savait choisir.
Nous étions une famille de classe moyenne, avec un budget limité pour les
vêtements, et j'ai quand même réussi à être toujours bien habillée.
Alors, je suppose je devrais dire que je possède bien une philosophie de la mode,
et que celle-ci serait d'essayer d'être élégante. Et ceci veut dire, essayer de faire de mon
mieux avec un budget. À la fin, la mode, comme la vie elle-même, c'est toujours une question de choix.
Les choix moraux sont fondés dans une certaine connaissance, mais quand il s'agit de mode
(ou d'art d'ailleurs), il n'y a pas de loi universelle. Il n' y a pas de règles concernant ce qui
est beau et ce qui est hideux. Et, à ce sujet, je devrais m'attacher  à la vision kantienne de
l'esthétique. Chez Kant, la beauté n'est pas une propriété de la chose en soi, mais un sentiment subjectif,
mais qui est cependant universel. Quand on voit une chose belle, on expérimente le sentiment
du beau, et au même temps, on est certain que cet objet DOIT être beau pour tout le monde.
La mode, en tant qu'Art, c'est la capacité de créer des beaux vêtements qui réussissent à
exprimer ce sentiment subjectif et universel nommé le Beau.

1 comment:

  1. tres interessent !!!
    bonne continuation
    samia

    ReplyDelete